Dans les matériels significatifs utilisés par l'entreprise, il peut arriver d'avoir des matériels très chers de type : grue, maniscopic, robots de taille, machine outils en général.

Ces matériels figurent dans les amortissements et sont donc intégrés dans les coefficients matériaux et main d'oeuvre.

Dans ce cas tous les dossiers (devis) intègrent dans leur prix de vente une partie de l'amortissement de ces machines. Or il est évidemment possible que certains devis aient besoin d'une grue et d'autres non ! Dans ce cas on "plombe" à tort les devis qui n'en ont pas besoin et on sous-estime le coût des dossiers qui en intègrent.


Soit, on laisse dans l'état, soit, il est possible de créer des articles correspondant à chaque machine avec un prix horaire ou journalier que l'on viendra incorporer en cas de besoin dans tel ou tel dossier. L'article peut figurer soit en clair dans une ligne du devis soit dans les ajustements ou il sera réparti de façon invisible pour le client au prorata dans chaque ouvrage du devis.

Les devis simples sans utilisation de machines verront leur prix diminué alors que ceux utilisant ces machines seront augmentés. A voir donc ?

Attention alors au calcul des coefficients qui devront être revus à la baisse (légère) pour ne pas compter deux fois les choses !

Un avantage est de permettre un suivi de chaque machine afin de comparer les heures vendues valorisées et les amortissements/entretiens annuels comptabilisés.

La question étant : la machine est-elle suffisamment utilisée et suffisamment "vendue" en terme de prix pour être rentable.

Les matériels importants et chers

Conseils pour une meilleure utilisation du logiciel  Michel bâtiment